Bellême

Dans ce concert décoiffant, le Quatuor Accordo nous fait naviguer avec fluidité entre interprétation classique et envolées tsiganes. Ces variations inédites autour des Quatre Saisons de Vivaldi sonnent comme une révolution envers les interprétations habituelles. Ici, le chef d’orchestre sourit, glisse des œillades complices à son deuxième violon, ferme les yeux à l’écoute d’un son qui le touche, rajoute des notes d’humour…
Liviu Badiu mène la musique classique sur les voies de traverse slaves, donnant naissance à des rugosités expressives, à des rythmes syncopés, à des moments de grâce et de pure magie.
Un récital coloré et extraverti, une volonté de renouveau justifiée par un talent réel et une solide culture musicale,
un enthousiasme sincère et communicatif :
Ce concert est une parenthèse enchantée convaincante qui esquisse des formes inédites,
une étourdissante alchimie à laquelle le public adhère avec enthousiasme !
Le quatuor a donné plus de 200 concerts partout en France, aussi bien dans des grandes villes (Marseille, Rennes…) que des petits villages, à Paris dans de nombreux théâtres ainsi qu’à La Sorbonne, en Algérie (ambassade de France à Alger), à Singapour…

Les Artistes

Liviu Badiu, 1er violon
Né en 1977 à Bucarest (Roumanie), il obtient son diplôme du Conservatoire national supérieur de musique de Bucarest dans la classe de C. Porumbescu. Après avoir remporté très jeune plusieurs prix successifs aux Olympiades Nationales de violon de Roumanie, il rejoint la France où il obtient le Premier prix de l’Ecole de Musique de Cachan. Il devient ensuite l’élève du grand violoniste Ivry Gitlis, de Laurent Korcia et d’Olivier Charlier. Chambriste, récitaliste, il a notamment été violon solo de plusieurs orchestres en France, dont l’orchestre Préludes de Paris et
l’orchestre L’Odyssée symphonique.

Marcin Broniewski, 2ème violon
Né en 1975 à Poznan dans une famille de musiciens il commence sa formation musicale à l’âge de six ans avec son père. Il poursuit ses études de violon dans la classe de Jadwiga Kaliszewska puis dans la classe de Michal Grabarczyk au C.N.S.M. de Poznan. En France, il a poursuivi son cursus musical à l’E.N.M. de Cachan dans la classe de Rémi Ballot et il y a obtenu la Médaille d’or de violon et de musique de chambre en 2002 et 2003. Il est lauréat de plusieurs prix de concours nationaux de jeunes talents en Pologne.

Jérôme Capitan, alto
1er Prix d’alto dans la classe de CorinneChevauché et 1er Prix de musique de chambre auprès de Marie-Thérèse Grisenti (Quatuor Arpeggione), il a bénéficié de l’enseignement de Florin Szigeti (Quatuor Enesco), et du Quatuor Ysaÿe. Il enseigne au conservatoire de Montreuil l’alto, l’improvisation et intervient en milieu scolaire auprès des CHAM. Il a donné de très nombreux concerts au sein de différentes formations dont l’Orchestre Colonne. Musicien aimant la rencontre des arts, il collabore fréquemment avec des comédiens et fait partie du collectif d’artistes « Le Murmure des bancs ». Il est membre du quatuor Accordo qui mêle de manière inattendue musique classique et musique tzigane.

Grégoire Catelin, violoncelle
Né à Paris en 1977, il a pour professeurs le violoncelliste tchèque Kveta Reznicek puis les violoncellistes Thérèse Pollet à Paris et
Lluis Claret à l’Ecole Supérieure de musique de Catalogne à Barcelone. Après des études d’architecture, il se tourne vers la musique et obtient un D.E. d’enseignement du violoncelle. Son goût pour des univers musicaux très différents l’amène à travailler avec des personnalités de tous
horizons. Il forme un duo depuis 2011 avec la pianiste Philippa Neuteboom (finalistes du Concours « Humanis – Musique au Centre – 2015). Il enseigne actuellement au conservatoire de Montreuil (93).
belleme 2015
Orne Tourisme
Photo David Commenchal
belleme 2015 Orne Tourisme Photo David Commenchal

Un site d’exception

Situé au cœur du Parc naturel régional du Perche, dans le département de l’Orne, Bellême est un bourg médiéval de Normandie, comptant environ 1600 habitants, perché sur une colline qui domine la région verdoyante du Perche.

belleme 2015
Orne Tourisme
Photo David Commenchal
belleme 2015 Orne Tourisme Photo David Commenchal

Une ville qui conserve les traces de son passé

L’histoire de Bellême commence au Xe siècle avec les premières fortifications édifiées pour constituer un rempart et défendre le carrefour de deux routes, venant de Chartres et d’Évreux vers Le Mans. Bellême, nichée sur un éperon rocheux, devient alors la capitale de la seigneurie de Bellême et sera le théâtre de plusieurs sièges au cours du Moyen Âge. La structure médiévale de Bellême, avec ses remparts, ses tracés viaires, ses escarpes et contrescarpes, est encore facilement lisible dans la ville actuelle. Cela renforce l’intérêt historique de la Porte Saint Sauveur, aujourd’hui appelée Porche, qui subsiste presque entièrement. Et pour decouvrir l’Histoire de Bellême rendez-vous ici « Histoire de Bellême »

Une cité médiévale de caractère

Au sommet de la ville, des vestiges de l’enceinte du château sont encore visibles. De la place de l’Europe (ancienne Place du Château), vous aurez également une belle vue sur les toits en tuiles plates et l’église Saint-Sauveur. En passant sous le Porche vous pourrez découvrir la rue Ville Close avec ses façades colorées et ses hôtels particuliers des XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles. Habitée jusqu’au milieu du XIXe par de nombreuses familles nobles et bourgeoises des environs, les vieilles maisons des rues Ville Close et d’Alençon en sont un témoignage. En 2015, Bellême a obtenu le label Petite Cité de caractère

Un marché séculaire

Depuis plusieurs siècles, un marché se tient dans la ville près de l’église Saint-Sauveur tous les jeudis.  Autrefois il s’y vendait une grande quantité de produits agricoles (blé, œufs et volailles, et des toiles de chanvre) comme en témoignent encore le nom de quelques rues ou places telles que les rues aux Gélines, Coquetière ou la place au Blé.

Une forêt remarquable

Au loin vous découvrirez le paysage bocager du Pays bellêmois et la forêt domaniale de Bellême, l’une des plus belles de France,  remarquable pour ses chênes séculaires. En automne , les journées mycologiques vous feront découvrir  de très nombreuses espèces de champignons.